27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 12:31
LA CORBEILLE DE PADYPADY

- Miaououououeoweowououou miaule Padypady:

Mon petit frère Manou qui frise la quarantaine, mais n'a plus un cheveux sur le caillou, est arrivé avec une magnifique corbeille de fruits dans les bras pour papa et maman.

Invité au pot de départ d'un ami, nous a-t-il raconté,ils se sont partagé ce qu'il restait du buffet, et il a ramené cette jolie corbeille de fruits frais que pratiquement personne n'avait touchée.

En quelques jours, les fruits dont ils sont friands ont été consommés, et la petite corbeille déposée sur une marche de l'escalier, à hauteur du radiateur, attendant d'être ajoutée à la collection de paniers divers et variés de maman.

Moi, je passais par là,me dirigeant vers ma soucoupe, sur la huitième marche de l'escalier, (je les compte à chaque fois , c'est plus fort que moi. Les humains font pareil m'a dit le véto), afin de vérifier si maman n'aurait pas laissé tomber là, un bout de gras de jambon, un p'tit sot l'y laisse, ou quelque reste de poisson frais puisque nous sommes vendredi. Mais non, trois croquettes se battent en duel telles les trois mousquetaires, je ne vais pas jouer les Richelieu, je les laisse s'entretuer.

Mais en redescendant..........hummm..........hummm.........Qu'est-ce qui sent comme ça ? Une odeur de gros matou mal léché, mêlée à un doux parfum de dattes, de paille, de miiel et de petits gésiers. C'est la corbeille...une corbeille de traiteur a pu contenir tant de bonnes choses que nous les chats à leur approche, sommes instantanément envahis d'images délicieuses,de désirs inavoués, tressaillements de nos quenottes.

Maman n'allant pas tarder à la faire disparaître, j' avançai les deux pattes dans la corbeille, flairant chaque brin de paille, et mesurai la richesse des parfums délicats et subtils qui me chatouillaient les narines et me faisaient imaginer les mets les plus rares, les plus succulents. Je décidai alors de m'y asseoir afin de faire comprendre à tous que cette corbeille était désormais la mienne.

A peine assise, je n'ai pu résister aux senteurs paradisiaques, et me suis laissée aller, grisée de plaisir, lovée, abandonnée à des rêves de chat botté.

StA le 27/02/2016..

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Josiane. 27/02/2016 17:27

Les paniers et corbeilles regorgent souvent d'excellentes odeurs et vous les félins savez bien les squatter !
Caresses à vous et amitiés à vos bipèdes.

leschatsdumaquis 27/02/2016 17:18

Je préfère les fruits à la charcuterie mais toi Padypady tu fais un chacré beau fruit à croquer:-)))
Ronrons doux beauté sans oublier les autres poilus de la maison, et tes bipèdes protecteurs
Amitié
Rose

Présentation

  • : saint-arnoult parler à l'oreille des chats
  • saint-arnoult parler à l'oreille des chats
  • : Les chats, encore les chats et toujours les chats. Une jolie chatte écaille de tortue: "Pivoine" (c'est la fleur préférée de papa). Une grisounette: "pichenette", maman de "pirate" gris et blanc, le flibustier du jardin. D'origine gouttière: "question" parcequ'elle a la queue en point d'interrogation. Une maison de pierre, un jardin, une famille remplie d'amour. Un papa qui murmure à leurs petites oreilles, et retrace leurs aventures...et le reste...
  • Contact

Texte Libre

             

Recherche

Pages