14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 20:15
                                 
                                  
     
Soirée jazz chez Zezette.

                    - Dis donc Globule, il y a la queue, on va passer par la porte de derrière.
                    - Miaou  Mistou, c'est nous, on peut y aller ?
                    Mistou, c'est Mistigri, le videur qui vient en extra quand Zezette fait des soirées à thêmes. Je ne voudrais pas prendre un de ses coussinets dans le menton !
                    - Ouais, c'est bon entrez, Zezette est au bar.
                    Les lumières sont encore tamisées, Zezette a mis sa robe rouge western  et ses bottes cow-boy. Ses frisettes blondes la rajeunissent; ancienne danseuse de revue, elle pourrait encore lever la jambe. Pierre pianotte  fredonnant du bout des lêvres;  je reconnais c'est  " Toulouse " de Nougaro, j'adore.
                    Les Siamois sister's sont encore dans leur loge au maquillage,  à se faire des yeux de chats.
                    - Miaou Zezette.
                    - Bonjour les amis, alors de sortie pour la soirée jazz ?
                    - Je n'en raterai une pour rien au monde !
                    - Je suis contente, j'ai pu avoir un super jazz band. Les instruments sont déjà installés sur scène, le lait pétillant est au frais, les croquettes sur les tables, tout est prêt,  Mistou ! tu peux ouvrir !
                    La salle s'éclaire, les spots s'allument,  un brouhaha de miaous envahit la salle. Les copains et copines s'installent, à grand renfort de miaulements ronchons mis colère, mi tolérance. Zezette sait y faire :
                    - Alors les matous, on se calme ! ça y est ? Je vous avais promis une surprise; Les voilà, parmi nous ce soir en direct des USA: les Cat's !
                    - Globule ! les Cat's ! Ce sont eux qui ont joué dans Les aristochats ! Tu sais le pianiste au gros cigare et le batteur à casquette genre Manu katché qui traversent les planchers !
                    La salle vibre, tous tapent des coussinets.
                    Alors s'avancent sur scène, saluent puis s'installent à leurs instruments des angoras noirs à noeuds papillons blancs autour du cou.
                    - One... two... one two three. 
                    Ils attaquent d'entrée trompettes et saxos ; la grande classe, avec le rythme dans la peau. 
                    Enfin entre la bande des Cat's, c'est le ramdam dans la salle, et tout à coup, le silence se fait:
                    - " when sonny gets blue, his eyes get grey and cloudy...and the rain begins to fall..."
                    J' en ai des frissons partout. Cette musique venue des states !  La contrebasse dans ce morceau...Un film grand écran se déroule dans ma cervelle de chat...
                    Quelques titres, et tout à coup, avec un fort accent américain :" pourquoi m'avoir donné, rendez-vous sous la pluie...petite aux yeux si doux, trésor que j'aime..."  Papa fredonne souvent cette chanson; C'était Sablon qui chantait ça ! Curieux de la part d'un jazz band amerlock, mais la mélodie est si belle...
                    Ils enchaînent sur un arrangement de " la pluie fait des claquettes, sur le trottoir à minuit ".
                    Les copains CBR n'en miaulent pas une. La salle est captivée, chacun en oubli de laper sa soucoupe, le lait va tourner.
                    Armstrong, Ella Fitzgerald, Basie, Miles Davis, Billie Holiday et bien d'autres font battre les p'tits coeurs...
                    Entracte : C'est Pierre qui meuble. A son clavier, il imite ray Charles, lunettes de soleil et balancements : " Georgia...oh Georgia..." " See See Rider ".
                    Seconde partie : free jazz.. Alors là, j'ai du mal, je n'y comprends rien. Mais bon, Globule aime bien. Les copains et copines sont moins attentifs et plus bruyants. Zezette est obligée de demander le calme, puis le concert reprend. Les Cat's ont bien senti la salle, un jazz  plus classique remplace le free, et la soirée s'achève avec un long rappel:
                    Une autre, miaou, une autre, miaou, une autre, miaouououou...Les Cat's reprennent leurs instruments, et terminent le concert avec Pierre sur un second clavier, et les siamois sister's en choristes: " hello Dolly ", la salle est en ébullition. Tout le monde reprend en choeur. Les musiciens partent un par un, pour ne laisser en scène que  le pianiste des Cat's qui reprend en solo la chanson des aristochats : " Mais pour être un cat faut r'tomber sur ses pattes...".
                    - Tu as terminé ta soucoupe Globule, on y va ? Il est déjà deux heures du mat !
                    - OK baby je te raccompagne.
                    Après avoir fait un petit signe à Zezette, nous nous éclipsons par la porte de derrière. Et tous les deux côte à côte, nos arrières trains dans un même rythme, nous éloignons suivant le trottoir en fredonnant : " mais pour devenir un cat il faut retomber sur ses pattes ..."
                                                                                                      

                                                      

                                                                                                     StA le 15/09/08

Partager cet article

Repost 0

commentaires

LE CHEMIN DU BONHEUR 19/09/2008 12:54

Oui oui ! je les vois bien remuer moi leurs queues ! Vous êtes bons pour un chat du jour maintenant !!!
Chat l'heureusement
Joëlle

ricky 21/09/2008 21:23


 Merci joèlle, je suis bien content ! tu les vois onduler au rythme des aristochats, c'était le but recherché. bisous


Martine27 16/09/2008 19:20

J'aimerais bien être petite souris pour entrer dans ce club, heu, enfin petite souris ce n'est peut-être pas judicieux !

ricky 17/09/2008 21:01


                    En vérité, chez Zezette, c'est statu quo entre toutes races; le maître mot est
cessez le feu. Les chiens côtoient les chats, les canards, les cochons d'inde etc...
                    Mais à la soirée jazz pour félins, une petite souris, heu...   bisous


Yvette 16/09/2008 19:01

Extra! j'adore! et "les aristochats" est un de mes classiques préférés.
Je ne crois pas avoir vu un film aussi bien fait, aussi bien étudié.
Alors bon Jazz à tous les greffiers du quartier. Yvette

ricky 17/09/2008 21:07


                   Je fredonne la chanson des cat's depuis trois jours, même la nuit. Je vais devenir
cinglé avec ce blog !     bisous à tous   richard


Présentation

  • : saint-arnoult parler à l'oreille des chats
  • saint-arnoult parler à l'oreille des chats
  • : Les chats, encore les chats et toujours les chats. Une jolie chatte écaille de tortue: "Pivoine" (c'est la fleur préférée de papa). Une grisounette: "pichenette", maman de "pirate" gris et blanc, le flibustier du jardin. D'origine gouttière: "question" parcequ'elle a la queue en point d'interrogation. Une maison de pierre, un jardin, une famille remplie d'amour. Un papa qui murmure à leurs petites oreilles, et retrace leurs aventures...et le reste...
  • Contact

Texte Libre

             

Recherche

Pages