23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 11:51

DSC_02650001.JPG                       Papa est venu s'asseoir sur le canapé de la tante Simone. J'y avais trouvé une position qui me permettait à la fois de surveiller le jardin, mais aussi de profiter de la douce température diffusée par le  radiateur à chaleur rayonnante.

                      Je l'ai accueilli d'un bâillement à me décrocher  les mandibules, ai émis un maaaoowww à peine audible meublé de trémolos mi ronron mi voix cassée, tout en essayant d' ouvrir grand  mes paupières que le plaisir maintenait à demi-fermées. La voix toute chaude de Papa est alors parvenue à mes oreilles tel un petit caramel tout chaud:

                      - Bonjour ma jolie Question, qu'est ce que tu surveilles dans le  jardin ? 

                      Il  me caresse le long du cou et sous le menton.

                      -  Maaouronmiiaaaronron: Je compte les mésanges et les tourterelles Papa, il me semble qu'elles sont plus nombreuses cette année. Jojo le rouge gorge est revenu, mais aussi deux grosses pies qu'il va falloir que je chasse de  notre territoire, parce qu'elles perturbent tous nos amis visiteurs. Elles sautent et ressautent, battent des ailes, émettent des cris rauques et stridents qui franchissent le double vitrage. Ces pies sont des attardées; elles sont restées en noir et blanc alors que tout est couleur dans le jardin. Les bourgeons s'inclinent devant les dames pétales qui bientôt vont s'épanouir en quelques jolies roses et pivoines au parfum subtil.

                       Sa main est tendue et je me frotte à elle. Les oreilles, le dessus de ma tête, je pousse très fort pour lui montrer comme sa présence me fait plaisir.

                        De la cuisine Maman nous contemple:

                       - Et bien vous deux, heureusement que je ne suis pas jalouse...quoique...

 

 

                                                                                                               StA le 23/O3/&& 

Repost 0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 23:00

Pirate-00380003-copie-1.JPG                         - Que t'est-il arrivé Pirate ? Tu es tout trempé...
                    - Meeeouououo...c'est à cause du vieux charme papa. Je t'ai entendu l'autre fois, tu expliquais à Annelaure  que du temps de ton grand père, le vieux charme au bout de la pièce d'eau, était déjà aussi grand et majestueux qu'aujourd'hui, qu' Il fallait se mettre à six en se tenant par les mains pour en faire le tour. 

                     Tu lui as également dit que ton grand-père Henri y avait appliqué une pancarte où il était écrit :


                                                 LE VIEUX CHARME TROIS FOIS CENTENAIRE
                                                 DONNE DIT LA LEGENDE LE DON DE PLAIRE
                                                            A QUI S'ENDORT SOUS SA RAMURE;

 

 

Comme nous les chats nous endormons si facilement, J'ai voulu essayer mais la pluie est arrivée...
                     - C'est la vérité pirate, je devais avoir une dizaine d'année lorsque j'ai pris conscience du côté mystérieux de ce que  ma famille  appelait  "une légende".  Moi-même et mes copains avons souvent essayé d'y faire un petit somme, mais tu sais les jeunes gens ont du mal à garder leur sérieux lorsque ils se frottent au surnaturel.  Alertés par un bruit aux alentours ou secoués par quelques rudes fou rires, nous n'avons jamais pu trouver le sommeil.

                      Mon grand-père Henri m'a raconté que bon nombre de personnes ont tenté de trouver le sommeil au pied du vieux charme, espérant peut-être rencontrer l'âme soeur, mais que personne n'est jamais venu lui faire part d'un heureux dénouement.

                      Les vieilles légendes venues des fonds du temps heurtent quelquefois notre bon sens. i

                     - Meeeeeooowwww: Mais et si c'était vrai papa...tu te rends compte,  si j'arrive à m'endormir, Divine la chatte de notre voisine d'en face  verrait en moi un chevalier des temps modernes, kity la fille de notre cousine anglaise me prendrait pour robin des bois, et peut-être que Mimi...Il faut que j'y arrive...

                      - Pirate, mon beau Pirate, tu n'as pas besoin de cela ! tu es déjà le plus beau de tous les petits chats du monde; les légendes sont comme des rêves d'enfants, comme les histoires que les parents racontent le soir pour vous endormir, et les rêves rejoignent quelquefois la réalité...    

 

 

                                                                                  StA le 15/03/2011

 

 

 

 

 

 

Repost 0
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 12:17

                                                grisaille-00780011.JPG 

boule-noire-016.jpg    

                  Quand cette grosse boule de poils noirs est arrivée, ou devrais-je écrire a choisi de 

s'arrêter en notre foyer, un grand souffle d'amour a réchauffé nos coeurs meurtris.

                   Nous la croisions dans notre jardin et autour de la maison. Elle se comportait exactement comme Pirate: se jetant vers la main, prête à l'échange, frottant sa tête, ses joues encore plus fort au fil des caresses, sans parler de son étonnant ronronnement à la Marlène Diétrich qui nous faisait échanger des regards amusés et déja conquis.

                   La décision fut vite prise: Notre voisine, qui elle aussi apprécie  les matous, nous avait dit être allée chez notre vétérinaire et que la grosse boule noire angora n'avait ni puce ni tatouage alors...On la garde. La porte lui fut ouverte...

                   Bonheur complet, câlins remplis de reconnaissance et d'amour, exploration des lieux, premiers contacts avec Pichenette la grise et Question la gouttière en intérieur. 

                   A notre grand étonnement , nous l'avons surprise  cavalant après Question et Pichenette à travers la maison, mais, sans avoir l'air de jouer,  imposant plutôt sa présence. Celle que nous avions finalement appelée "chaussette " était une chatte dominante.                    Rapidement le climat s'est détérioré entre nos félins. Pichenette était franchement terrorisée et ne quittait plus le premier étage lovée dans un panier d'osier, ne sortant plus du tout.  Question se perchait le plus haut qu'elle pouvait et observait la nouvelle sans peur ni agressivité, mais... Cela ne pouvant aller qu'en s'aggravant, nous avons décidé la mort dans l'âme que chaussette serait notre fille de l'extérieur et les autres nos filles de l'intérieur. Le calme revint au foyer, la tolérance brillait à l'extérieur, tout allait bien.

                    Seulement, au bout de quelques jours, à force d'entendre Chaussette miauler à la fenêtre de la cuisine, nous avons craqué et lui avons donné une seconde chance.

                   Première soirée sans heurts. Le soir, canapé télé avec Chaussette couchée entre nous. Ma femme dont la main explore toujours nos amours à la recherche de quelque  vieux tic enfoui me dit:

                    - Elle est remplie de grosses bouloches de poils, elle ne doit pas être bien, il faut lui retirer.

                    - Je vais chercher la paire de  petits ciseaux.

                    Et je me suis attaqué à une grosse boule de poils serrés le long de son cou.  

                    - Mon Dieu elle saigne arrête !

                    - J' ai pourtant fait très attention.

                    - J'ai vu mais regarde...

                    Chaussette était blessée le long du cou. Nous avons appelé le vétérinaire et pris rendez-vous pour le lendemain matin à la première heure.

                    - Bonjour docteur, regardez, je l'ai blessée d'un coup de ciseaux malheureux.

                    - En effet, il faut lui faire quelques points. Mais dîtes moi,  retournant une oreille, elle porte un tatouage !     

                    - Ah bon ??? pourtant notre voisine...

                    - Mais jamais votre voisine n'est venue avec ce chat !

                    La surprise passée, je me demande pourquoi notre voisine nous a dit cela...Peut-être pour que nous la prenions? 

                    - Bon docteur, après tout, c'est une très bonne nouvelle car nous allons pouvoir retrouver ses propriétaires ! Elle va retrouver son foyer. 

                    - Ne dîtes pas " elle " car c'est un chat d'environ trois ans et il a été opéré. Je vais prendre contact avec les propriétaire et vous tiens au courant.

                   J'ai alors compris la fuite de Question  et Pichenette face aux avances pressantes de ce beau mâle.

                    - Dîtes moi docteur, il va sans dire que c'est moi qui l'ai blessée et je tiens donc à régler les soins. Dîtes le bien a ses parents !

                    - Entendu,  nous verrons...

                    Et nous sommes rentrés chez nous un peu triste mais joyeux à l'idée que monsieur Chaussette ( drôle de nom pour un matou ) allait retrouver son foyer.

                    Dans l'après-midi, le vétérinaire nous a appelé et confirmé que  " Madagascar ",

c'est son nom, allait retrouver ses propriétaire dès ce soir. La dame était heureuse de la retrouver, elle avait disparu depuis le 4 novembre 2010 et elle ne croyait plus en son retour.

Nous étions jeudi, et le lendemain ses petits enfants arrivaient et allaient être tellement heureux...

                    D'autant plus qu'entre temps, leur second félin s'était fait écraser.

                    Notre vétérinaire lui a dit que je désirais régler les soins, mais la personne lui a répondu que ce coup de ciseaux malheureux n'en était pas un puisque c'est grâce à lui qu'elle retrouvait son gros matou. Et elle a tenu à régler.

                   Le soir même, j'ai emmené mon épouse dans un petit resto sympa pour lui changer les idées. Nous en étions presque au dessert quand mon téléphone a vibré. C'était la propriétaire de Madagascar qui ne savait comment me remercier. Nous avons longuement parlé de Madagascar, de Pirate, des félins en général.  Lorsqu'on les aime comme nous, on se reconnaît.

                   Elle habite à une dizaine de kilomètres de chez nous, nous irons prendre des nouvelles de Madagascar.

                   Cette aventure nous a fait beaucoup de bien. Le moral est revenu dans la maison ! Pirate reviendra peut-être lui aussi ! Ca fait déjà quatre mois mais qui sait ?

 

 

 

                                                                          StA le 13 mars 2011 

 

 

 

                                        

Repost 0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 16:07

                    Pirate n'est plus revenu.

                    Nous avons bien sûr tout fait pour le rechercher, mais en vain.

                    Le beau petit chat a disparu. Nous savons par expérience qu'il ne faut surtout pas désespérer; beaucoup d'histoires de ces petits félins se terminent bien et  nous font imaginer que comme beaucoup, il ne lui est rien arrivé de grave , qu'il retrouvera son chemin. Où encore que là où il est, il est bien et est heureux. 

                    En tous les cas, personne n'a entendu  parler de chat écrasé, n'ayons pas peur des mots, où de chat blessé, perdu où je ne sais quoi.

                    Mon épouse est très affectée.  Elle s'était attachée à ce petit chat qui prenait tant de place à la fois à la maison, mais aussi dans notre coeur.

                    Nos autres compagnons n'ont rien changé à leurs habitudes. Je trouve Pichenette un peu amaigrie, mais c'est peut-être une illusion...Ni Question ni elle ne paraissent perturbées et ne semblent ni attendre ni guetter le moindre évènement. Seuls nous, les humains... 

 

 

                    C'est mes amis la raison de mon silence de ces derniers mois.

 

 

                    Dans l'attente, la douleur, dans cette sensation d'impuissance, l'état d'esprit prend toute sont importance au bout de la plume...Les mots s'emmêlent et sont tellement faibles par rapport à ce que l'on éprouve. Certains écrivains, peintres, poètes, créateurs, ou autres artistes  explosent de talent dans la misère, l'ivresse, l'amour fou, ou dans des voyages au travers  des nimbes d'un esprit trompé. Moi, je me renferme en moi-même, et du fin fond de ma douleur, je n'ai rien à dire ni à écrire à personne...Jusqu'à ,ce que...

 

 

 

                                                                                 Sta le  samedi 12 mars 2010   

Repost 0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 15:19

                   - meeeooowwww: dis p'pa on a plus vu Pirate depuis quelques jours. ..Tu vas me dire que ça n'est pas très étonnant, vu ses nombreuses escapades, mais là il me semble qu'il tarde un  peu à regagner la bonne chaleur de notre foyer.

                    - Effectivement ma Question; d'ordinaire, Pirate ne part pas  plus de quatre jours, mais là,  ça fait déjà six jours et pas de nouvelles. Ta mère a une fois de plus prévenu le vétérinaire, mais je ne sais pourquoi, cette fois ci, je ressens une impression étrange. J'espère me tromper....mais...

                    - Maaaouou ???: Mais quoi papa ?

                    - Je ne sais pas Question... J' ai voulu en parler avec ta mère,  elle aussi ressent de mauvaises ondes, et préfère ne  pas aborder le sujet.

                    - miaououou: Moi aussi p'pa, j'ai comme un poids sur l'estomac.  Et je ne crois pas que ce soit du à mon régime du docteur dunkan...c'est bizarre... Pichenette non plus ne m'en parle pas...Pourtant c'est son fils, mais dès que je lui adresse un miaulement, elle refuse le dialogue et disparaît elle aussi. Je pense qu'elle part à sa recherche mais revient à chaque fois bredouille.

                    Patientons Question...viens là, viens...   

 

 

                                                                                   StA le 12 mars 2010.

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 09:40

                               -Meeeeooowowowow: ! ! ! Mais enfin ! Laisse moi tranquille !

                       Papa est arrivé derrière moi alors que j'étais perchée sur la vieille malle devant la fenêtre de leur chambre entrain de contempler le jardin. Je pensais à  cette épaisse couche de  neige qui recouvrait tout et qui piquait un petit peu les coussinets...Tout est parti; tout a fondu. C'était très beau ce paysage d'hiver. Ce grand manteau blanc cachait les bâches  bleues dont papa a recouvert ses tas de bois. Aujourd'hui, on ne voit que ça.

                       Il m'a prise entre ses mains et m'a posée contre son épaule, la tête dans son p'tit cou tout chaud. Il sent bon mon papa, miaouronron...   

                      - Bonne année Question !

                      - Meooow: Bonne année p'pa !

                      - Alors ma Question,  as-tu pris de bonnes résolutions pour cette nouvelle année ?

                      - Miiaaaouou: Comme tu m'as dit que j'étais un peu rondouillette, j'ai promis  de freiner un peu sur les croquettes afin de récupérer ma taille de guêpe.

                      Il m' a collé le nez à la fenêtre tout en caressant mes cervicales.

                      - Sage décision Question. Et que regardais-tu dans le jardin ?

                      - miaaaaaew: Heu...les arbres, l'herbe...

                      - Ah oui ? Et tous ces gros merles bien dodus qui sautent de branches en buissons ? et ces mésanges qui viennent picorer les graines de maman dans les mangeoires... Tu n'as pas vu l'écureuil dans le cerisier ? Et les tourterelles ? 

                      - Miaoooou: Bien sûr que je les ai vus ! tu parles...

                  - Alors inutile de faire claquer tes mâchoires comme ça !  Je sais bien à quoi tu penses et ce que tu imagines, et tu sais parfaitement ce que moi, j'en pense. 

retour-0130.JPG                      - maouououoww: C'est plus fort que moi p'pa. Tu ne peux pas comprendre ce que l'on ressent, nous les chats, à la vue de ces volatiles, c'est magique...Un mélange de réalité et d'imaginaire...Comme quand je dors sur le canapé de la tante Simone près du radiateur à chaleur rayonnante, mes papattes s'agitent dans mon sommeil au fil de mes rêves. C'est comme si c'était vrai. 

                      - Bonne année ma Question.

                      - Meooow: Bonne année p'pa.

 

 

                                                                                   StA le 01/01/2011

                                                                             

 

 

 

 

                      

 

                      

Repost 0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 09:46

boule-noire-031.jpg                        boule-noire-026.jpg

        

                    Ah !? ... quelqu'un m'empêche de faire mes mots croisés; on se couche sur mon

journal , une grosse tête noire se tend et se frotte à ma joue.

                    Puis deux grands yeux verts au milieu  d'une épaisse crinière noire s'interrogent et m' interrogent : caresses ou pas caresses ?

                    Comment résister à cette grosse boule aux poils angora ?

                    Mais la main ne suffit pas, on veut venir sur mes genoux...

                    - Aller, viens.

 

                    La boule de poils noirs est arrivée on ne sait d'où.  Après quelques jours de frôlements de jambes dans le jardin, une visite chez notre vétérinaire nous a confirmé ce que nous espérions: jamais vue, pas de tatouage, pas de puce, pas d'adresse, une  sans-papiers noire d'ébène tombée du ciel. C'est bientôt noël, serait-ce un signe ?

                    Les croquettes et le chat à l'air bête semblent lui convenir, et  en quelques jours, elle a trouvé sa place au sein de notre famille; elle monopolise un peu le canapé télé au grand dam des habitués, et ceux-ci,  perchés l'un sur le piano l'autre sur la bibliothèque, observent celle qui est encore une intruse.

                    Elle s'en moque éperdument, et se livre aux activités physiques préférées de nos chers petits félins:  le sommeil, la sieste, le repos, et le dodo. Mais que pourraient bien faire nos matous dans un jardin où règne une épaisse couche de neige?

                    Pichenette, la grise, a bien essayée une promenade, mais disparaissant dans le blanc tapis à chaque bond, elle a préférée la bonne chaleur du feu qui crépite dans la cheminée.

                    Comment va-t-on l'appeler ? Du haut de ses sept ans, Victor a choisi " mimi ".  Maman , la première à l'avoir laissée entrer dans notre maison, les quatres pettes entourées de neige voudrait l'appeler " chaussette ". Quand à moi, hypnotisé par ses  grands yeux verts aux pupilles noires gouffres sans fond,  je pense qu' " opium "  ajouterait à son côté mystérieux.

                    - Aïe ! cinglée ! fiche moi le camp ! la boule de poils se sauve queue en l'air, s'arrête, se retourne et s'enfuit de plus belle. Une goutte de sang perle sur ma main... Elle m'a griffé et mordu ! Mais... c'est ainsi l'amour d'un chat...

 

 

 

                                                                                             StA le 20/12/2010

 

 

 

 

Repost 0
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 04:19

              

 

x-0130.JPG

 

 

                    Arrivées toutes deux du jardin, Question et Pichenette se sont arrêtées à la porte de la cuisine, et rivalisent de politesse pour laisser l'autre entrer la première:

                   _  maowowowow: C'est moi qui suis arrivée la première dans notre maison ! Alors s'il te plaît, tu me laisse passer ! ecarte toi !

                    _ meaaaououou: C' est peut-être toi la première, mais moi, je suis la  plus vieille; et en tant que telle, tu medois le respect et donc le passage !

                    _ maaaououou: ll n'en est pas question une seule seconde ! si tu fais une patte de plus, la belle tolérance dont je fais preuve par amour pour les parents va s'envoler, et je te promet un joli coup de griffe sur le nez !

                     _ miaiaiaowououou: pfffff pfffff:: pôvre petite avec ta queue en point d'interrogation , tu te poses bien trop de questions ! tu as vu comment tu es bâtie ?

                     _ miaooooooouou: tu devrais te méfier de ceux que tu crois faibles, tu as de gros muscles, mais eux ont  la ruse, le courage, et la fierté !

                     _ meowwww: qu'est_ce_qu'ils ont mes gros muscles ?

                     _ miaaaouiaouou: je trouve qu'ils te boudinent un peu...

                     _ meouwouw: tu es sérieuse Question ? je suis boudinée ?

                     _miaaaaou : tu fais peut-être un peu trop la sieste...le soleil, la sédentarité, les croquettes....

                     _miaewowow: bon, vas manger, moi je vais faire un petit patting autour du jardin.

                     _ miaou: à toute à l'heure Pichenette...

                     _meouou: à toute à l'heure Question...

 

 

                                                                                                           Sta le 21/08/2010

 

 

 x-0114.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 09:05

 DSC_0229-copie-1.JPG

 

                                             Titou ! Il est là ! ! ! ! ! ! 

                                     Le cri résonne dans la maison; dans le jardin, les chants d'oiseaux  se taisent, le vent s'immobilise, plus aucune feuille ne bouge, le silence se fait,  tout est attentif, est-ce vrai ? Pirate serait revenu ? 

                                     Son poil si blanc n'est que saleté. Il est tout ébourriffé. Il est un épi à lui tout seul, une sorte de cactus non répertorié. Son ventre blanc est rosé et il sent le fioul ou le gasoil. Il miaule d'une voix rauque de fumeur invétéré. 

                                      Annie le saisit et le sert contre elle.

                                      - Mon bébé, tu es là, mon amour joli, mais où étais- tu ? maman a eu très peur tu sais...mphhhh...mmmmpppphhhh...mais tu sens le gasoil ! bahhhhh ! ! !...

                                       Et elle le tient à bout de bras. Tu parles, trop tard, son joli pull en mohaire s'en souviendra longtemps. Mais elle s'en fiche, et le reprend contre elle; je m'approche et les enlace... tant pis pour le fioul,  c'est à celui qui pourra lui faire le plus de caresses, le plus de câlins malgré cette odeur épouvantable qui s'installe et va rester quelques temps parmi nous. 

                                       Il s'agite pour faire comprendre qu'il veut qu'on le  dépose au sol, et se précipite sur les croquettes.

                                       - Il est affamé, je vais lui découper une tranche de jambon, verse lui un peu de lait, regarde dans le placard s'il reste une boîte avec le chat à l'air bête !  

                                        Et c'est la valse autour de nos gambettes, La queue dressée de Monsieur Pirate est une merveille à elle toute seule: c'est une véritable plume d'autruche dressée vers le ciel. Elle est le baromètre de son humeur. La tête dans le bol de croquettes, son derrière en l'air, sa queue est droite comme la victoire. C'est curieusement la seule partie de son corps qui semble propre...On pourrait nettoyer entre les barres d'un radiateur avec ça...

                                          Ronrons, caresses meublées de reproches et de noms d'oiseaux,

le retour de Pirate est une délivrance pour tous. "Le pôve ti bonhomme" est exténué. 

                                          Repu, il se laisse aller au plus profond du sommeil sur son coussin préféré. Annie en profite pour nettoyer ventre et patounes souillées par le dérivé du pétrole.

                                          Après  croquettes, jambon, léchouilles sur le doigt de papa où la noix  de beurre fuit les quenottes, dodos ronronnants et réparateurs, Pirate vient s'installer sur le canapé télé, juste entre nous.

                                          En ce début juin frileux, le feu crépite encore dans la cheminée tous les soirs. Pirate allongé de tout son long pattes en l'air se laisse aller au d'épouillage, au détiquage, au démêlage, au gratouillage, à ce grand ménage de pelage. Sa mère Pichenette est grimpée sur une poutre, et contemple. Question est couchée sur le dos du canapé nous effleurant de ses pattes, nous baignons dans un bonheur partagé, tout le monde ronronne, "pourvou qué ça dourre" .                                                                                                                                                                                                                                                                                      

                                                                                  StA le 09/06/2010.  

 DSC_0170-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                              

Repost 0
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 07:18

DSC_02490025.JPG                 .  Alors il faut s'y faire, Pirate est le plus grand fugueur que la terre ait portée. Non, non, n'essayez pas de comparer, c'est ainsi, Il faut se faire une raison. C'est sa vie, il faut le prendre tel qu'il est. Les chats sont comme les êtres humains et autres espèces, ils ne sont pas comme nous voudrions qu'ils soient, ils sont tels qu'ils sont, point final.

                   J'écris cela comme si tout était parfait dans ce monde cruel, mais en fait, fugue après fugue, c'est à chaque fois la même angoisse...l'imagination ne transpire pas qu'à la pointe de la plume, elle est suffisamment vicieuse pour avoir inventé les images en 3D bien avant   Avatar. Et le son y est d'une extrême qualité. Il faut entendre le vrombissement du semi-remorque de 600 millions de tonnes qui rattrape Pirate sur le goudron ! Les crampons de l'énorme roue qui... STOP ! COUPEZ ! REPRENONS LA DEUX ! là où la porte se verrouille sur lui, qu'il se retrouve dans le noir sans manger ni boire pendant...STOP ! COUPEZ ! SILENCE ON TOURNE ! ses pattes glissent le long de la paroie verdâtre  du puits où des enfants l'on précipité...STOP! STOP !STOP ! Peut-être a-t-il tout simplement trouvé une maison, une famille dans laquelle il est plus heureux qu'avec nous.......En ce cas, il pourrait nous le dire........qu'est-ce qu'il lui manque chez nous ?.............  

                    Monsieur Pirate tourne autour de la maison, virevolte et s'amuse avec tout et  n'importe quoi, hume les fleurs, recherche la main la plus caressante, vide les soucoupes les unes après les autres, taquine Pichenette sa mère au poil gris, chat hutte avec Question et sa queue en point d'interrogation, pratique l'art de la sieste avec délectation écartant les papattes à la moindre caresse, grimpe au sommet du cerisier s'imaginant attraper plus facilement tous les oiseaux du ciel, reste épuisé allongé dans l'herbe avec l'air de n'y rien comprendre après avoir vainement tenté d'attraper un joli papillon jaune,  se cache derrière un brin d'herbe, surveille longuement un trou de taupe, monte dans la voiture au moment du départ, frôle la porcelaine et le cristal en explorant les vieilleries de maman, m'empêche d'écrire sous prétexte que sa place est sur ma feuille blanche et pas ailleurs, bonheur intense et partagé entre tous. 

                   Durant quelques jours, le petit chat  fait le bonheur de la maisonnée. Puis tout à coup, mystère mystérieux, disparition. Manque à l'appel. Vide incommensurable qui va durer on ne sait combien de temps...TRAVELLING PANORAMA, SILENCE ON TOURNE............

                  

 

                                                                  StA le 07/06/2010

 

 

 

 

DSC_0227.JPG

 

 

Repost 0

Présentation

  • : saint-arnoult parler à l'oreille des chats
  • saint-arnoult parler à l'oreille des chats
  • : Les chats, encore les chats et toujours les chats. Une jolie chatte écaille de tortue: "Pivoine" (c'est la fleur préférée de papa). Une grisounette: "pichenette", maman de "pirate" gris et blanc, le flibustier du jardin. D'origine gouttière: "question" parcequ'elle a la queue en point d'interrogation. Une maison de pierre, un jardin, une famille remplie d'amour. Un papa qui murmure à leurs petites oreilles, et retrace leurs aventures...et le reste...
  • Contact

Texte Libre

             

Recherche

Pages